Des travaux d'envergure

Le chantier de restauration de la Chapelle Sainte-Croix de Jérusalem, piloté par l'architecte en chef des monuments historiques Martin Bacot de l'agence lyonnaise Architpat, se poursuit avec, notamment, des travaux d'envergure sur la toiture et la charpente.

 

La charpente médiévale

L'opération de dépose des tuiles offre l'opportunité quasi unique d’accéder aux charpentes qui ne sont autrement ni visibles, ni accessibles. Faute d’information sur les restaurations précédentes, on ignorait beaucoup de leur structure et de leur état de conservation, après plus de cinq siècles d’histoire, certainement émaillés de nombreuses fuites de toiture…

La charpente dévoile les voliges anciennes, ces minces lattes de bois sur lesquelles sont fixées les tuiles du toit. Elles sont faites de planches de résineux et de chêne, fixées par des clous forgés et témoignent d’une disposition très ancienne : ce voligeage sera conservé et restauré. La charpente très homogène est selon toute vraisemblance d’origine et dans un état de conservation exceptionnel. Toutefois des dégradations sont concentrées au pied de la toiture, là où l’eau s’est accumulée, au point de totalement pourrir certaines pièces d’appuis des fermes et la quasi-totalité des sablières extérieures (pièces d’appui longitudinales posées sur les corniches en pierre).

 

Un travail minutieux

Face à ces constats, la restauration de la charpente devient une opération « chirurgicale » particulièrement technique. S’agissant d’une charpente médiévale, la conservation maximale des bois est souhaitée.

 

 

 

Pour conserver en place la voûte en bois intérieure qui est fixée directement sur la charpente et qui assure la protection des œuvres conservées à l’intérieur, aucun démontage poussé n’est envisageable. L’entreprise de charpente-couverture UTB procède à des remplacements ponctuels des pièces dégradées et à des greffes ou réparations, en intervenant avec un minimum de dépose, ce qui génère de fortes contraintes. Un véritable défi pour lequel les compagnons doivent faire preuve d’inventivité et d’une grande maîtrise technique !