Premier bilan des fouilles sur le site de l'hôpital général

De 2016 à 2018, l'Inrap a mené, sur prescription de l'État, une campagne de fouilles archéologiques préventives à l'emplacement de l'ancien Hôpital général, en amont des travaux d'aménagement de la future Cité internationale de la gastronomie et du vin. Ces recherches ont pour objectif de mieux connaître le passé de ce faubourg du Moyen Âge au 19e siècle.

En 2016, les archéologues ont pu mettre au jour les vestiges de la rive gauche de la rivière Ouche, comblée au début des années 1960 et ses aménagements. De nouveaux éclairages ont été apportés sur la vie des populations qui vivaient et travaillaient dans le faubourg, sur l'évolution de ses équipements (berges et ponts) et sur les différentes activités liées à la rivière : lavoirs, pêcheries, moulins, bains, auberges...

En 2018, ce sont les traces de l'ancien Hôpital du Saint-Esprit que les scientifiques ont pu observer : une institution médiévale de fondation ducale, au départ consacrée à l'accueil des enfants abandonnés et des pèlerins. 

La fouille menée au printemps 2018 a pu aborder quant à elle deux aspects spécifiques des soins hospitaliers : "l'Hostel Sainte-Anne", un orphelinat d'une part et un secteur destiné à accueillir les "aliénés" d'autre part. La dernière opération a permis aux archéologues de mettre au jour des niveaux de labours de la période médiévale et a livré un mobilier riche et abondant.

 

Le 5 février 2019, Patrick Chopelain, archéologue à l’Inrap, proposera un bilan des fouilles archéologiques de "L'hostel Sainte-Anne" et du quartier des aliénés à la Nef de 18h15 à 20h (conférence organisée par Icovil).

 

source : inrap.fr

 

 

Découvrez d'autres ressources audiovisuelles de l'Inrap sur Dijon.