Un patrimoine architectural d'exception

Dijon, ville d'art et d'histoire, abrite un secteur sauvegardé de 97 hectares qui fait pleinement partie du périmètre des climats du vignoble de Bourgogne, inscrits au Patrimoine mondial en juillet 2015. Ce patrimoine est le fruit d'un riche passé qui a favorisé l'éclosion de nombreux talents artistiques et a façonné une cité qui se parcourt tel un musée à ciel ouvert.

 

 

Un bref historique

La ville s'est développée autour d’un castrum gallo-romain établi au IIIe siècle. Elle doit sa richesse architecturale à deux grandes périodes. L'époque des grands ducs de Bourgogne, entre 1363 et 1477, donne naissance au palais des ducs et à de nombreuses demeures nobles et bourgeoises. Celle du parlement de Bourgogne, du XVIe au XVIIIe siècle, préside à des aménagements urbains remarquables (palais des Etats, place royale, parc de la Colombière) et au développement d’une centaine d’hôtels particuliers édifiés par les parlementaires. Le troisième grand élan que connait la ville est donné par le passage du chemin de fer (ligne Paris-Lyon – Marseille) au milieu du XIXe siècle, déclencheur du débastionnement de Dijon et de son développement industriel et urbain de Dijon.

 

Le secteur sauvegardé

De cette histoire, Dijon a tiré un patrimoine architectural hors du commun et d’une rare densité. Son secteur sauvegardé créé en 1966 a repris comme délimitation les boulevards du XIXe siècle, établis sur le tracé des anciens remparts médiévaux. C’est dans cette emprise que la ville s’est concentrée, riche de quelques trois mille édifices parmi lesquels une cinquantaine de monuments et plus de 120 hôtels particuliers sont protégés au titre des Monuments historiques.

 

Liens

La base Architecture et patrimoine

Elle recense notamment les édifices remarquables du patrimoine monumental français dans toute sa diversité  : architecture religieuse, domestique, agricole, scolaire, militaire et industrielle. Elle est mise à jour périodiquement.

Les bâtiments dijonnais remarquables

Consultez directement la sélection dijonnaise répertoriant plus de 2407 bâtiments.

 

  • L'enceinte du castrum au IIIe siècle

    Détail d'un plan attribué à P. Le Pautre © BM Dijon

  • Vue de la Place royale de Dijon

    Jean-Baptiste Lallemand - 1781 - coll. MBA

  • La gare de Dijon

    Fin XIXe siècle - Anonyme - coll. MVB

  • La cour intérieure de l'hôtel Chambellan

    Vers 1900 - Anonyme - Coll. MVB