Comprendre les Climats du vignoble de Bourgogne

Les Climats du vignoble de Bourgogne ont été inscrits au patrimoine de l’UNESCO le 4 juillet 2015. L’inscription constitue une reconnaissance du caractère unique de la Côte Viticole entre Dijon et Beaune et jusqu’à Santenay. Paysages remarquables, patrimoine bâti exceptionnel, savoir-faire unique, tels sont les éléments qui ont permis ce classement.

 

> en découvrir plus sur Dijon et les Climats du vignoble de Bourgogne

 

 

L'histoire de l'inscription des Climats

du vignoble de Bourgogne

Cette inscription est le fruit de huit années de travail. La candidature officielle est lancée en novembre 2006. Dès 2007, l'Association des Climats fédère les acteurs du territoire, élus des collectivités territoriales et professionnels de la viticulture. Jusqu'en 2012, le travail se concentre sur la constitution du dossier de candidature qui identifie le bien et propose les outils de sa gestion. Entre 2014 et 2015, l'évaluation du dossier est réalisée. Le 4 juillet 2015, la nouvelle tombe : l'inscription des Climats du vignoble de Bourgogne sur la Liste du patrimoine mondial par l'UNESCO devient effective !

 

Qu'entend-on exactement par Climats ?

Chaque Climat de Bourgogne est une parcelle de vigne, soigneusement délimitée et nommée depuis des siècles. On y produit en quantité limitée des vins de qualité supérieure, complexes, à la richesse exceptionnelle. Dénombré à hauteur de 1247, ils se succédent sur un mince ruban courant de Dijon aux Maranges, au sud de Beaune. Plusieurs composantes déterminent leur singularité et leur typicité : la nature des sols, les conditions hydrographiques et atmosphériques de leur milieu naturel, associées à un savoir-faire ancestral, que l’homme n’a cessé de perfectionner au fil des siècles.

 

 

 

Découvrez l'histoire et l'essence des Climats du vignoble de Bourgogne, désormais inscrits sur la prestigieuse Liste du Patrimoine mondial de l'humanité.